Le revenu d’intégration est le revenu minimum accordé par le CPAS, à certaines conditions, aux personnes qui ne disposent pas de ressources suffisantes et qui ne peuvent pas se les procurer.

Celui-ci remplace l’ancien minimex depuis 2002.

Avant tout, pour prétendre à ce revenu, vous devez remplir les conditions du droit à l’intégration sociale.

En effet, personne ne peut prétendre à ce type de revenu si les conditions du droit à l’intégration sociale ne sont pas rencontrées.

Concrètement, le travailleur social, qui reçoit une demande de droit à l’intégration sociale, réalise une enquête sociale.

Il sollicitera toutes les informations nécessaires lui permettant de déterminer si les conditions d’octroi sont remplies.

Dans les 30 jours suivant la demande, celui-ci soumet son rapport au Conseil de l’action sociale. Cet organe décide de l’octroi ou non de l’intervention.

Finalement, le CPAS notifie sa décision dans les huit jours suivant la décision au demandeur.

Les montants au 01/03/2020 sont :

cat. 1 : Personne qui cohabite : Montant sur base mensuelle 639,27 euros
cat. 2 : Personne isolée : Montant sur base mensuelle 958,91 euros
cat. 3 : Personne avec au moins 1 enfant à charge 1.295,91 euros

Plus de renseignements sur le revenu d’intégration ?

Vous pouvez consulter le site du ministère de l’intégration sociale et/ou contacter nos assistants sociaux